Les tendances globales des visites pastorales aux membres d’église

Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. La crainte s'emparait de chacun, et il se faisait beaucoup de prodiges et de miracles par les apôtres. Tous ceux qui croyaient étaient dans le même lieu, et ils avaient tout en commun. Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, et ils en partageaient le produit entre tous, selon les besoins de chacun. Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur, louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l'Église ceux qui étaient sauvés. (Actes 2 : 42-47, LSG)

Dans notre dernier blog, nous avons examiné l’efficacité de l’usage de la méthode du Christ par l’église adventiste pour servir ceux qui sont hors de l’église. Cependant, en tant qu’église, comment s’occupe-t-elle de ses propres membres ?

Le Sondage Global auprès des Membres d’Église (GCMS) de 2017-2018 a demandé aux membres la fréquence avec laquelle, dans les 12 derniers mois, ont-ils reçu une visite de leurs pasteurs. Le plus grand groupe des sondés (38 %) a rapporté qu’ils n’ont jamais reçu une visite pareille. Un autre quart (25 %) a rapporté une ou deux visites pastorales au cours de la dernière année. Douze pour cent ont rapporté une visite chaque trimestre, et un autre 25 % ont reçu une visite pastorale au moins une fois par mois ou plus souvent.

Lorsque les résultats de l'enquête ont été croisés, ils ont montré que les membres qui n'étaient pas allés à l'église au cours des 12 derniers mois étaient les moins susceptibles de recevoir des visites pastorales. Les membres qui allaient à l’église chaque semaine étaient plus probables de recevoir des visites fréquentes (c.-à-d. chaque semaine) de leurs pasteurs. Ces résultats suggèrent un manque de soins attentionnés pastoraux pour les membres non-réguliers.

On a aussi demandé aux membres d’église la fréquence avec laquelle ils ont reçu des visites d’un ancien d’église. Les résultats étaient pareils aux résultats de visites d’un pasteur. Deux sur cinq (41 %) sondés n’avaient jamais reçu de visites d’un ancien, tandis que 23 % ont rapporté qu’un ancien leur avait rendu visite une ou deux fois au cours de la dernière année. Dix pour cent ont rapporté qu’un ancien avait visité leur foyer à peu près une fois par trimestre, et encore une fois, 25 % avaient joui d’une visite d’un ancien d’église une fois par mois ou plus souvent.

Lorsque les résultats ont été croisés, ils ont révélé le même type de résultats que ceux de la fréquence des visites pastorales. Ceux qui ne sont pas allés à l'église au cours des 12 derniers mois étaient les moins susceptibles de recevoir la visite d'un ancien, tandis que les membres qui allaient à l’église chaque semaine étaient plus probables de recevoir telles visites, expressément dans une base hebdomadaire.

Ces nombres sont inquiétants car ils révèlent que les dirigeants de l’église semblent ne pas aller à la rencontre de ceux qui se sont éloignés de l’église ou qui ne participent pas régulièrement/ne sont pas actifs dans l’église. Cependant, il est vital que les dirigeants de l’église se rapprochent avec tous leurs membres, surtout ceux qui ne sont plus actifs. Après tous, « Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. » (Marc 2 : 17 LSG)

Comment font les membres d’églises quand il s’agît d’interaction entre eux ? Est-ce qu’ils font mieux se rendre visite, avec des visites plus fréquentes que les pasteurs et/ou les anciens ? Le nombre de ceux qui n’avaient pas reçu de visite d’un autre membre d’église au cours de la dernière année était presque deux fois plus bas que ceux qui n’avaient pas reçu de visite d’un ancien d’église (21 %). Un quart (26 %) a rapporté qu’ils avaient reçu une ou deux telles visites une ou deux fois par an, et 13 % avaient reçu une visite d’un membre d’église au moins une fois par trimestre au cours de la dernière année. Un grand nombre (40 %) avait aussi reçu de telles visites une fois par mois ou plus souvent.

Quand on examine la structure de la jeune église chrétienne dans le Nouveau Testament, et que l’on revoie les lettres écrites par les apôtres Pierre, Paul et Jean, nous voyons encore et encore l’importance d’être ensemble dans une communauté chrétienne. Nous voyons aussi qu’il y a un grand pouvoir spirituel lorsque les fidèles se réunissent au nom du Christ.

Les membres qui ne sont pas allés à l'église au cours des 12 derniers mois étaient à nouveau la catégorie de membres la moins visitée lorsque les chiffres ont été croisés. Il paraît que les membres d’église étaient motivés de s’engager dans la communauté, négligeant peut-être ceux qui étaient tombés au bord de la route ou qui sont hors des quatre murs de l’église. Il se peut aussi que les églises locales n’ont pas d’informations sur ceux qui ont cessé d’assister aux services d’église au cours de la dernière année.

 

Sur la base des résultats du GCMS 2017-2018, les dirigeants de l’église locale devraient être défiés d’être conscients de ce qui se passe dans la vie de leurs membres et de leur rendre visite plus souvent ; de la même façon, les membres d’église devraient être défiés de rendre visite et de s’associer les uns avec les autres plus souvent. Bien que cela paraît difficile de faire pendant une pandémie globale, il est peut-être temps de considérer des manières plus créatives d’interagir. En planifiant un rendez-vous de Zoom, une réunion de petit groupe, ou un appel FaceTime, en se réunissant pour un pique-nique ou pour bavardez, en gardant la distance physique, ou en envoyant des notes écrites à la main sont toutes de grandes manières de rappeler aux membres qu’ils sont appréciés. De plus, les interactions telles peuvent avoir de grands résultats pour ramener les membres au sein des quatre murs de l’église quand la pandémie est passée.

« Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres. » (Jean 13 : 34-35 LSG)

Pour plus d’information sur le Sondage Global des Membres d’Église de 2017-2018 (GCMS) visitez : Meta-Analysis Report

 


Creér en collaboration avec l’ Institute of Church Ministry


Créé et traduit par l'équipe ASTR