Les vues globales sur les caractéristiques des pasteurs et des dirigeants de l’église locale

« Je vous donnerai des bergers selon mon cœur, Et ils vous paîtront avec intelligence et avec sagesse. » - Jérémie 3 : 15 LSG

Les pasteurs et les autres dirigeants d’église ont la responsabilité, spéciale et Dieu-donnée, de guider leurs églises d’une manière qui attire constamment l’attention vers Jésus. Il est vrai que tels dirigeants sont humains, et que l’on ne s’attend pas qu’ils dirigent parfaitement dans ce monde pécheur ; cependant, cela n’est pas une excuse pour qu’ils fassent un mauvais travail. Les dirigeants d’église devraient servir leurs congrégations en adhérant à une norme Céleste plus élevée.

Dans le cadre du Sondage Global auprès des Membres d’Église (GCMS) de 2013, on a demandé aux membres à travers le monde de leurs perspectives sur les différentes caractéristiques pastorales. Une telle caractéristique était comment se débrouillaient les pasteurs dans le cadre des relations interpersonnelles. Presque 74 % des sondés avaient l’impression que leur pasteur était presque toujours ou souvent serviable en temps de détresse, et 64 % des sondés ont dit que leur pasteur était presque toujours ou souvent sensible aux besoins des autres. Cependant, moins de 50 % ont dit que leurs pasteurs démontraient presque toujours l’une ou l’autre de ces caractéristiques. De plus, 10 % considéraient que leurs pasteurs n’étaient jamais ou rarement serviable en temps de détresse, tandis que 15 % pensaient de même de la sensibilité de leurs pasteurs aux besoins des autres.

A picture containing screenshotDescription automatically generated

Un autre aspect important pour être un bon pasteur y comprends la direction spirituelle et la prédication efficace. Lorsqu’on a demandé aux sondés du GCMS de 2013 si leur pasteur local était un prédicateur efficace, quatre sur cinq (79 %) ont déclaré que leur pasteur était presque toujours ou souvent un bon prédicateur. De nombreux membres (73 %) estimaient également que leur pasteur était inspirant. De plus, lorsqu’on leur a demandé s’ils croyaient que leur pasteur faisait preuve d’une direction spirituelle véritable, plus de la moitié (54 %) ont déclaré que leur pasteur l’était presque toujours ; un quart (25 %) a déclaré que leur pasteur démontrait souvent une direction spirituelle véritable. Bien que ce sont de bons résultats, il y a de la place pour la croissance dans la catégorie de beaucoup/presque toujours.

A picture containing screenshotDescription automatically generated

Lorsqu’on leur a demandé à propos de la réceptivité de leur pasteur à de nouvelles idées, deux sur cinq sondés (42 %) ont rapporté que leur pasteur était presque toujours réceptif, tandis que 27 % ont rapporté que leur pasteur était souvent réceptif. Il est intéressant de noter qu’un sur dix (10 %) des sondés a rapporté que leur pasteur n’était jamais réceptif à de nouvelles idées. La plupart des membres (77 %) estimait que leur pasteur était enthousiasmé par son travail. De plus, sept sur dix (71 %) membres estimaient que leur pasteur était minutieux dans ses devoirs pastoraux. Cependant, encore 10 % des sondés ont rapporté que leur pasteur n’était jamais minutieux dans ses devoirs. Bien qu’il soit encourageant que la plupart des membres d’église a eu des expériences positives avec leur pasteur dans ces domaines, il y a définitivement de la place pour la croissance, spécialement dans les domaines de réceptivité à de nouvelles idées et en étant minutieux dans les devoirs pastoraux.

A picture containing screenshotDescription automatically generated

Comment la direction de l’église locale, dans son ensemble, fait-elle dans des domaines similaires ? Quand il s’agit de relations interpersonnelles, la plupart (78 %) des membres d’églises estimait qu’il est facile de parler avec leur dirigeant d’église. Un nombre pareil (77 %) estimait également que les dirigeants de leur église locale faisaient assez pour s’engager avec les fidèles. Cependant, lorsqu’on leur a demandé de répondre à la déclaration négative, « Les dirigeants de l’église ne sont pas en phase avec les besoins de notre église locale, » plus de deux sur cinq membres (42 %) étaient d’accord d’une manière ou une autre. Il semble qu’il se passe plus sous la surface qu’il n’y paraît lorsqu’on parle des relations interpersonnelles avec la direction de l’église.

 

A picture containing screenshotDescription automatically generated

Lorsqu’on leur a demandé si la direction de leur église locale était réceptive à de nouvelles idées, un peu plus de deux-tiers des sondés (70 %) croyaient que c’était vrai pour leur église. Ces nombres sont comparables à ceux reçus par les pasteurs. Un nombre semblable de membres (69 %) estimait que la direction de leur église était créative.

On a demandé aux sondés comment les dirigeants de l’église locale, en générale, appuyaient l’église. Quatre sur cinq membres (80 %) estimaient que leurs dirigeants de l’église aidaient activement l’église locale. Un nombre semblable (80 %) croyait que leurs dirigeants de l’église locale étaient efficaces en communicant clairement la mission de l’église. Lorsqu’on a demandé aux sondés du GCMS si leurs dirigeants de l’église locale encourageaient l’implication des jeunes dans le culte, la majorité (80 %) estimait qu’ils le faisaient. Cela est intéressant car la présence et l’implication des jeunes ont la tendance d’être un domaine de faiblesse dans beaucoup d’églises Adventistes. Alors on peut se demander la mesure dans laquelle les jeunes sont impliqués dans le culte. Est-ce qu’ils font la lecture biblique de la chaire, est-ce qu’ils aident avec la collecte ou sont-ils vraiment engagés dans tous les aspects du culte ? Il est également important de noter qu’à peu près un-tier des sondés estimait que les dirigeants dans leur église locale étaient presque toujours actifs en assistant leur congrégation, communiquaient clairement la mission de l’église, et supportaient l’engagement des jeunes dans le culte.

A picture containing screenshotDescription automatically generated

Dans l’ensemble, les membres d’église semblent répondre positivement à leur pasteur et à la direction de l’église locale. Cependant, les dirigeants devraient utiliser les réponses de ces membres comme un défi pour améliorer leur interaction avec la congrégation et leur efficacité comme dirigeants. Comment pouvez-vous utiliser ces informations personnellement pour adapter votre relation avec l’église locale ? Savez-vous comment vos membres d’église perçoivent votre direction ? Faut-il peut-être conduire un sondage dans votre congrégation locale ? Il peut évaluer comment fait votre équipe de dirigeants et comment vos membres d’église perçoivent leur direction.

L’apôtre Paul a vu la nécessité d’une évaluation personnelle, et il a mis en garde contre l’aveuglement à son propre égard. « Si quelqu'un pense être quelque chose, quoiqu'il ne soit rien, il s'abuse lui-même. Que chacun examine ses propres œuvres, et alors il aura sujet de se glorifier pour lui seul, et non par rapport à autrui. » (Galates 6 : 3, 4 LSG)

Découvrir qu’il y a place à l’amélioration n’est pas un signe d’échec, mais pourrait motiver à agir sur certains changements qui ont tardé, et que l’on en a parlé mais qui ne sont pas encore mis en œuvre.

 


Creér en collaboration avec l’ Institute of Church Ministry


Créé et traduit par l'équipe ASTR